Mes petites astuces pour lâcher-prise ♡

Lâcher prise peut être une habileté difficile à développer, mais il est possible de l’atteindre avec de la persévérance.

Voici quelques pratiques que j’applique dans mon quotidien qui pourront peut-être vous aider à lâcher-prise :

J’accepte ce que je ne peux changer : Il est important de reconnaître que certaines choses sont hors de notre contrôle.

  • Plus vite j’accepte ces situations, plus vite je me concentre sur ce que je peux encore changer ou influencer.

Je pratique la pleine conscience : chaque jour, je prends 5 à 10 minutes pour surveiller mes pensées, émotions et sensations sans les juger. Je fais une pause pour observer tout autour de moi, l’endroit où je suis à ce moment précis : je lève les yeux et regarde le bleu ou le gris du ciel ou la couleur des murs qui m’entourent, j’écoute les bruits environnants. J’explore, je regarde, j’écoute, j’observe mon décor de l’instant.

  • Cela me permet de revenir au moment présent et de prendre du recul par rapport à mes contrariétés, de les laisser passer sans y accorder trop d’importance.

J’apprends à laisser aller : J’identifie mes pensées et mes émotions négatives qui m’assaillent et j’essaie de les laisser aller. Par exemple, le soir avant de m’endormir, symboliquement, j’imagine que je dépose mes angoisses dans la nacelle d’une montgolfière et je les regarde ensuite s’envoler … ou plus concrètement, j’écris sur un bout de papier mes préoccupations et je les brûle pour m’en débarrasser.

  • Cela me permet de retrouver un peu de calme et d’apaisement sur l’instant.

Je m’entoure de positivité : Je pratique des activités qui m’apportent de la tranquillité d’esprit. J’écris ici sur le blog, je marche dans ma jolie campagne si réconfortante, je m’écoute. Je dis plus facilement non, j’essaie progressivement de ne plus me « forcer » pour faire plaisir si je sais que cela va être compliqué pour moi. Je fais ce que j’ai ENVIE de faire et pas ce que je crois qu’il FAUT faire. (D’ailleurs bannissez le « il faut »Il nous met trop de pression).

  • Cela m’aide vraiment à créer un environnement propice au lâcher prise.

Je pratique la gratitude : Chaque jour, je prends le temps pour reconnaître les choses positives dans ma vie et j’exprime ma gratitude pour cela.

  • Cette pratique m’aide à me concentrer sur l’abondance déjà présente plutôt que sur ce qui me manque.


Rappelez-vous que « lâcher prise » demande du temps et de la patience. Ne soyez pas trop dur avec vous-même et essayez de pratiquer ces conseils régulièrement. Cela vous permettra d’atteindre plus souvent cet état d’esprit tant estimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *