Garde Alternée : bien ou pas bien ?

C’est une question qui revient souvent sur les groupes de divorce où je suis inscrite. Les inquiétudes fusent : À quel âge est-ce qu’on peut commencer ? Est-ce que mon petit bout est trop jeune pour ça ? Comment je vais m’organiser ?

Je le répète souvent, mais ça vaut la peine de le rappeler : il n’y a pas de règles gravées dans le marbre ! La réussite d’une garde partagée dépend de plusieurs facteurs. D’abord, la relation entre les parents. Si ça chauffe entre eux, ça risque de compliquer sérieusement les choses. Mais si on arrive à garder un climat cordial pour le bien-être de l’enfant, alors tout est possible.

Le caractère de l’enfant joue aussi un rôle. Certains petits s’adaptent très bien à la garde alternée, d’autres peuvent avoir plus de mal. Et bien sûr, l’envie de bien faire des parents compte énormément. Si les deux sont motivés à faire au mieux pour leur enfant, ça peut grandement faciliter les choses.

Franchement, je vous en supplie, faites confiance à votre instinct au lieu de chercher un mode d’emploi : essayez, et puis ajustez en fonction de ce qui se passera. Certains se lanceront dans la garde partagée dès le début de la séparation, d’autres préféreront attendre quelques années. Peu importe votre choix, l’essentiel est d’être attentif au bien-être de vos enfants.

Je comprends que c’est difficile, mais il est essentiel de laisser de côté vos désaccords, de placer leurs besoins avant les vôtres. Laissez tomber l’idée de les garder uniquement pour vous, car ils ont besoin de vous deux. En comprenant cela, vous serez réellement en mesure de répondre à leurs besoins.

Vous savez, parfois il faut savoir se montrer flexible, même si la décision est déjà prise par un juge. On ne parle pas d’objets qu’on peut déplacer à volonté, mais bien de petits êtres humains. Mettez vos enfants au centre de vos décisions, pas les règles strictes.

Il faut aussi être humble et reconnaître que parfois, ça ne marche pas comme on l’avait espéré. Si vos petits ne semblent pas heureux, ne restez pas bloqués sur vos positions. C’est peut-être un signe que ça ne leur convient pas. Être à l’écoute de leurs sentiments et de leurs besoins est primordial. Il faut parfois savoir accepter, même si ce n’est pas facile. Peut-être qu’ils ont juste besoin d’avoir plus souvent l’un ou l’autre à leurs côtés, ça ne veut absolument pas dire qu’ils ne vous aiment pas. Mettez votre fierté de côté, car même si le temps passé ensemble est raccourci, si vos enfants sont plus épanouis, ils seront tellement plus heureux de partager ces moments avec vous. Et rappelez-vous, cette situation peut toujours évoluer avec le temps.

Il est essentiel de garantir que la garde alternée soit bénéfique pour l’équilibre de l’enfant, et non pas seulement pour les parents. Forcer l’enfant à voir ses deux parents alors qu’il souffre pourrait lui causer du tort et l’enfant pourrait vous en vouloir en grandissant. 

Donc, pour répondre à la grande question : la garde alternée, c’est bien ou pas bien ? Ni l’un, ni l’autre. Ça dépend de tout un tas de choses, mais avec de la communication, de la compréhension et surtout beaucoup d’amour pour nos petits, ça peut fonctionner comme un charme.

C’est super important d’être à l’écoute de vos enfants, ils savent souvent mieux que quiconque ce qui est bon pour eux.

Photo d’auteur
Date de publication:
Auteur: Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *