Articles

[ Mon témoignage dans le magazine « Femme Actuelle » ]

C’était mercredi 26 mai.
« Bonjour Madame, je suis journaliste pour Femme Actuelle, accepteriez-vous de répondre à quelques questions pour partager votre témoignage sur la garde alternée ? ».

Certains diront que c’est uniquement pour faire parler de moi, certaines critiqueront ma tenue vestimentaire, il y a ceux qui se contenteront de regarder les photos sans prendre le temps de lire l’article, il y aura aussi ceux qui ne comprendront pas que je puisse m’afficher avec mon fils sans oublier ceux qui hurleront que la garde alternée c’est le pire qui puisse arriver aux mômes.
Puis heureusement, il y a aura les « pas objectifs » qui diront que c’est super, qu’elle est jolie mais pas autant que son garçon, que le contenu est intéressant voire instructif et il y a ceux qui ne diront rien mais qui seront fiers parce qu’ils savent.

Parce que moi, vous savez ce que je vois là ?
Ma résilience.

Ce bout de femme sur cette page de magazine, il y a 6 ans, elle avait perdu le goût de vivre.
La vie lui enlevait, une semaine sur deux, ce qu’elle avait de plus précieux.
La garde alternée ? Elle la haïssait !

Ma peine était double. Mon couple. Mon fils.
Puis on dit qu’on porte nos enfants mais c’est faux, ce sont eux qui nous portent.
Ce petit mec là, sur la photo, c’est lui qui m’a relevé, en tout cas qui m’a donné le courage de continuer.
C’est lui qui m’a concilié avec la garde alternée.
Si moi, j’avais besoin de lui, lui, il avait besoin de nous. Il a besoin de nous deux.
Et pour l’anecdote, cette photo a été prise chez son papa, par son papa, dans mon ancienne maison.

Alors oui, il y a ceux qui savent et qui comprendront que quand j’ai ouvert ces deux pages : j’ai fondu en larmes.
J’ai pleuré de revanche, j’ai pleuré parce que je suis émotive, j’ai pleuré pour le chemin parcouru, j’ai pleuré pour la douleur éprouvée, j’ai pleuré de gratitude mais j’ai, je crois, surtout beaucoup pleuré pour mon Titou.

Il est évident que j’aurais préféré me retrouver en page 14 d’un magazine pour poser comme en page 21 (en mode mannequin) plutôt que de témoigner sur la garde alternée, mais c’est ma renaissance, mon héritage, mon message d’espoir.
Je montre à mon fils que même cabossée, accidentée, endommagée, blessée… la vie a ses bonheurs, qu’on se relève de tout, si on le décide.
Peu importe ce vous pourrez penser de cet article ; c’est ma parenthèse magique. Ma souffrance sublimée. La garde alternée, parce qu’il est né de l’amour et qu’il aime « tout pareil » sa mère et son père. Parce que pour son bien-être je suis prête à oublier le mien.

Je remercie Clémence Levasseur, parce que ces 20 minutes ont été bien plus importantes que vous ne l’imaginez.
Je remercie Christophe, photographe, quand il n’est pas papa.

Mais surtout, je te remercie toi, mon Titou parce que tout ça, c’est uniquement grâce à toi, tu es le seul et unique héros de toute l’histoire 💖

Céline
© Femme Actuelle – Numéro 1917- du 21 au 27 Juin.

N’hésite pas à me contacter si tu traverses un passage de vie compliqué ou pour échanger avec moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *