Articles

[ Si quelqu’un juge ton chemin, prête-lui tes chaussures…! ]

Quand on désire être mère, même si l’on ne sait pas réellement à quoi s’attendre, on est pleine d’espérances, avides de grands principes d’éducation, et on est convaincu que l’on fera tout mieux.

Mieux que notre mère, mieux que notre sœur, mieux que notre meilleure amie, mieux que notre voisine.

Oui, on SAIT que notre enfant ne regardera jamais la télé le matin avant d’aller à l’école, on sait qu’il ne jouera jamais aux jeux vidéo avant ses 16 ans, on sait qu’il mangera 5 fruits et légumes par jour, on sait qu’il ne dira jamais de gros mots.

Nous avons 9 mois pour fantasmer à ce rôle de parent parfait.

Moi aussi je savais tout. Je savais que je ferai mieux que tous ces divorcés. Je savais que mon couple perdurait et triompherait des difficultés, je savais que je n’infligerai jamais à mon enfant, une vie, une semaine sur deux.

(…)

Et puis un jour j’ai compris, que je ne savais rien. Que j’avais blâmé sans savoir.

J’ai même commis des erreurs que je condamnais auparavant durement, sans chercher à comprendre.

La vérité, c’est que personne ne sait rien.

Personne ne peut savoir ce que demain lui réserve.

Personne n’a le droit de porter un jugement sur autrui même quand il pense avoir vécu la même situation car là encore, les émotions et les ressentis sont propres à chacun, suivant son parcours.

Chacun fait ce qu’il peut. 

Par contre, on peut essayer d’être tolérant, d’être indulgent, d’être compréhensif, d’être compatissant, d’être « ouvert »…. d’être humain tout naturellement.

Quand on commet une faute, que celle-ci ait des conséquences ou non sur notre chemin de vie,  il est parfois important de demander pardon mais il est surtout essentiel de se pardonner à nous-même.

Tout le monde a le droit de se tromper, de changer d’avis, de ne pas être « parfait ». Ce sont nos imperfections qui font de nous qui nous sommes.

Et puis, généralement, il y a une cause derrière chaque faiblesse.

Il m’arrive encore de « critiquer », d’avoir un avis, parce qu’ainsi la nature humaine est faite, mais j’essaie le plus souvent possible de faire preuve de bienveillance en me répétant, que je ne sais pas !

#GardeAlternée

« Ne portons pas de jugement sans découvrir car la vérité pourrait nous surprendre. »

~ Brindou Yannick

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *